Programme du 24 novembre 2023

3e congrès : la lutte contre l’impunité des auteurs de violences faites aux femmes et aux enfants dans les conflits armés • 23 et 24 novembre 2023



Congrès scientifique

Salle académique – Campus Centre-Ville, Liège

8h30 | Accueil

 

09h00-10h10 | Panel I – Les principaux mécanismes de la lutte contre l’impunité

Présidence : Bérangère Taxil, professeur de droit international à l’Université d’Angers 

  • La compétence universelle : quels espoirs pour les victimes et la lutte contre l’impunité ?
    Reed Brody, conseiller juridique et porte-parole, Human Rights Watch 
    Guy Mushiata, coordinateur national pour la République démocratique du Congo, Trial International
  • La position des victimes devant la Cour pénale internationale
    Julie Goffin, avocate au barreau de Bruxelles, secrétaire générale de l’Institut des droits de l’homme du barreau de Bruxelles, représentante légale de groupes de victimes devant la Cour pénale internationale 
    Fidel Luvengika Nsita, avocat au barreau de Bruxelles, représentant légal de groupes de victimes devant la Cour pénale internationale 

 

10h00-11h00 | Panel II – Les freins à la lutte contre l’impunité et les obstacles à la réparation

Présidence : Coralie Klipfel, chercheuse post-doctorante, Université Panthéon-Sorbonne), Projet ANR « Violences sexuelles et enfance en guerre »

  • La justice face aux violences sexuelles : difficultés « ordinaires »
    Brigitte Goblet, Avocate général, magistrate de référence du ressort de la Cour d’appel de Liège en matière de mœurs 
  • Particularités des contextes de conflit armé : l’expérience de la clinique juridique de Panzi
    Aline Bahati Cibambo, avocate au barreau de Bukavu, assistante à l’Université catholique de Bukavu, ancienne responsable de la clinique juridique de Panzi 

 

11h00-11h30 | Pause-café

 

11h30-12h30 | Panel III – Médias, théâtre, littérature et lutte contre l’impunité

Présidence : Philippe Raxhon, professeur à l’Université de Liège, écrivain, membre expert de la « Commission Lumumba »

  • Journalisme et lutte contre l’impunité
    Colette Braeckman, journaliste et écrivaine
  • Écriture et lutte contre l’impunité
    Pierre Hazan, journaliste et écrivain

 

12h30-14h00 | Lunch

 

14h00-15h00 | Panel IV – Les attentes de justice et la réparation au profit des victimes

Présidence : Mireille Monville, psychothérapeute et maître de conférences attachée à l’Unité d’expertise en Psycho-traumatismes et Psychologie Légale de l’Université de Liège

  • La Déclaration de Kinshasa sur les droits à réparation et à la co-création des survivant·es et
    des victimes de violences sexuelles et sexistes liées aux conflits
    Danaé van der Straten Ponthoz, Responsable plaidoyer, Global Survivors Fund 
  • Un appel à l’action et à la responsabilité : l’initiative « ligne rouge » de la Fondation Mukwege
    Katrien Coppens, directrice exécutive, Fondation Mukwege
    Erin Farrell Rosenberg, conseillère juridique principale et chargée de plaidoyer, Initiative « ligne rouge », Fondation Mukwege

 

15h00-16h00 | Panel V – Sciences humaines et de la santé et lutte contre l’impunité

Présidence : Ghislain Patrick Lessène, directeur exécutif du Centre d’Études Juridiques Africaines, coordinateur du programme CAS ‘Droit, médecine légale et science forensique en Afrique’ de l’Université de Genève

  • Médecine et lutte contre l’impunité
    Christine Amisi, coordinatrice du programme à l’hôpital de Panzi à Bukavu, ancienne secrétaire exécutive de la Fondation Panzi
  • Accompagnement social et lutte contre l’impunité
    Benoit Van Keirsbilck, directeur de Droits des Enfants International-Belgique, membre du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies

 

16h00-16h30 | Pause-café

 

16h30-17h30 | Panel VI – La réinvention de la réparation et des processus de lutte contre l’impunité

Présidence : Philippe Vincent, professeur de droit international à l’Université de Liège

  • L’appel citoyen de justice : retour sur l’expérience du Tribunal sur le Congo
    Sylvestre Bisimwa, avocat au barreau du Sud-Kivu, conseil à la Cour pénale internationale, « procureur » pour le Tribunal sur le Congo (en vidéo)
  • La justice transitionnelle : quelles perspectives pour la RDC ?
    Pierrot Chambu, professeur et doyen de la Faculté de droit de l'Université officielle de Bukavu 
    Jacques Mbokani, professeur à l’Université de Goma 
    Raphaël van Steenberghe, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS et professeur à l’Université catholique de Louvain
    Valérie Arnould, responsable de programme « Justice transitionnelle », Avocats sans Frontières-Belgique

 17h30-18h00 | Considérations finales

  • Conclusions générales
    S.E. Mme la Juge Reine Alapini-Gansou
    Juge à la Cour pénale internationale, ancienne Membre et Présidente de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
  • Remerciements
    Véronique De Keyser, Adélaïde Blavier, Frédéric Bouhon et Christophe Deprez
    Professeurs à l’Université de Liège

Share this page